Première (més)aventure sceptique

Il n’aura pas fallu attendre longtemps !

Les faits rapidement

Hier, avec mon gars, on a discuté d’un extrait de podcast Meta de Choc avec Mr. Sam, où ce dernier parle d’un autre youtuber qui démonterait des mythes de l’agriculture bio.

Puis on a consulté :

Les faits un peu plus développés

D’abord j’étais étonnée que ça ait marqué autant mon gars, ce petit passage entendu il y a 3 jours. Je l’ai soupçonné d’être désarçonné, bousculé dans ses convictions par le propos.

Il m’a expliqué qu’il avait un vrai besoin de connaître la ligne éditoriale de ces youtubers. Quand illes font de telles vidéo sur la bio, est-ce qu’il le font de gauche ou de droite : de l’agriculture paysanne ou bien de la FNSEA ? Il m’a aussi dit que cette erreur pressentie dans le discours de Mr. Sam faisait planner le doute sur la fiabilité du reste de ses contenus, et aussi potentiellement sur les contenus de tous les zététiciens et toutes les zététiciennes.

Après avoir regardé la vidéo et s’être documentés sur le gars (Matadon), il s’avère que c’est un thésard en biochimie (de mémoire, c’est peut-être un autre domaine) et qu’il développe des arguments qui rejoignent ceux de la FNSEA.

Les deux commentaires, cités plus haut dans la liste des contenus consultés, viennent critiquer constructivement et précisemment le discours de Matadon sur la bio, les arguments mobilisés et sa démarche « zététique ».

On peut peut-être juste préciser que Matadon n’utilise pas ce mot, ni le mot « sceptique », et n’est pas référencé sur Google avec ces mots non plus.

Ce que je retire de cette petite expérience…

Je ne suis décidément pas assez prudente, j’ai trop confiance en mon intelligence pour voir les manques que j’ai (notamment en matière de connaissances).

J’ai soupçonné mon gars de défendre sa profession et d’attaquer un monde qu’il connait mal et que j’affectionne (Youtube) et d’avoir des a priori dessus. J’ai perçu comme un rejet, une méfiance de base sur ce propos, méfiance qu’il élargissait aux youtubers, aux sceptiques et aux youtubers sceptiques. J’ai pris fait et cause pour toute cette population qu’au fond je connais assez mal (Erreur ! Je n’étais pas concernée ! Et je ne maîtrise pas le sujet).

Je pense que je me suis vue mise en cause dans ma nouvelle passion boulimique pour des contenus sur le scepticisme. Et ce alors même que je sais qu’il y a des croyants et des croyantes aussi dans l’univers zététique, et ce d’autant plus parce que beaucoup sont d’ancien·e·s croyant·e·s en d’autre choses. Je me suis peut-être sentie mise en cause car j’avais au fond de moi bien conscience que je ne vérifie pas ce que dise ces youtubers, que je n’en prend pas le temps, que je m’appuie uniquement sur le fait qu’illes livrent leurs sources.  Matadon livre ses sources. Mais il y a aussi des choses qu’il ne source pas. Et puis des sources contradictoire !

Mon esprit critique n’est donc pas si en alerte que ça du tout, et ma confiance est très facilement donnée, surtout quand le discours va dans le sens de ce que je pense (ouiiii ! un biais de confirmation !). Je dois garder en tête que je ne connais pas ces sujets, et que je suis de fait facilement convaincue, notamment parce que je suis souvent dépourvue de pistes pour critiquer.

La critique de mon gars s’appuyait au moins sur 1) une meilleure connaissance de l’agriculture et des discours à l’oeuvre dans ce domaine 2) une vigilance plus affutée, probablement en partie par 7 ans de pratique journalistique. Et peut-être sur d’autre choses, mais comme je ne suis pas lui et que je ne le connais pas suffisamment, il y a de fortes chances que je lui prête des intentions et des pensées qu’il n’a pas.

J’ai tellement de rejet pour le marketing bio industriel, biocoop, naturalia etc. que j’étais prête à être séduite par le discours de Matadon sur les OGM etc. Pour être précise, j’avais bien en tête des arguments et des intuitions contre les OGM et la chimie : je me suis dit que ce serai à creuser. Pour finir sur le sujet du bio, il me manque (évidemment) toujours des éléments pour me faire une opinion. Idéalement, j’aimerais avoir une vidéo de critique de la bio par un tenant de l’agriculture paysanne. Un des articles scientifiques instrumentalisés par les deux camps industriels (bio et conventionnel) parle de la possibilité de nourrir tous les humain·e·s de la planète en bio (indus ?) d’ici 2050. Et l’agriculture paysanne, elle peut nourrir tous les humain·e·s ? Ou bien est-ce que de toute façon on est dans une impasse à 7 milliards et  que cette question « Est-ce qu’on peut ? » n’est pas la bonne ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s